Mausritter de moustache et d’épée

Bonjour les fans de dés avec trop de face,
Aujourd’hui, je viens de recevoir ma version physique « full option » de Mausritter, si bien que je ne pouvais pas résister à un petit article en mode unboxing !

Une boîte costaude

La première chose qui m’a frappé, c’est la boite !
On est sur un vrai écrin, bien loin des boîtes en carton fin des productions d’EDGE et consort. C’est super costeau, ça ne s’affaisse pas quand on appuie au milieu et ne me fais pas peur pour elle à l’idée de la mettre dans mon sac pour aller mener chez les copains.

Le livre de règle

Le livre en lui-même est un document de 44 pages format A5 noir et blanc bourré de bonnes idées, d’illustrations, de tableaux très qualitatifs tout en restant aéré dans sa maquette et facile à prendre en main.
Chaque grande partie faisant une double page comme :
– Ta souris
– L’inventaire
– Comment jouer
– Mener Mausritter
– …

L’écran du MJ

Côté joueureuse, on est sur une superbe illustration que je trouve hyper évocatrice :
Le monde des hommes est en tâche de fond presque oubliable.
Les souris sont entourées de danger avec le chat d’un côté et de l’autre les mille-pattes.
Et au centre les souris justement, présentent l’idée même du jeu : l’exploration, la vie en communauté et cette idée de s’amuser au mépris du danger avec cette sourie entrain de rigoler et ne voyant pas sa mort à quatre pattes s’approcher.

Côté meneuse, on retrouve le même effort de concision que dans le livre.
Le premier pan résume tous les éléments de règles nécessaire.
Tandis que les trois autres permettent de générer de façon rapide les éléments de jeu : météo, lieux, PNJ, loot, … tout y est pour vous faciliter la partie.

Du miel dans la charpente

Exclusivité physique de la version boîte et disponible en PDF pour les autres versions, du miel dans la charpente est une aventure format A4.
Le recto est composé de trois pans proposant 6 accroches différentes pour attirer vos joueuses; des rencontres, malédictions, trésors et sorts propres à l’aventure.
Et qui pour moi sont une invitation à créer encore plus d’éléments personnalisés.

Quant au verso, il s’agit d’une très belle illustration pleine page avec toutes les annotations pour le MJ

Les planches d’inventaires

Élément central et original du jeu, la boite se conclue avec 6 pages cartonnées de jetons pour gérer l’inventaire. Et se paye même le luxe de contenir les jetons dédiés à l’aventure de Miel dans la charpente.
Mention spéciale pour la sucette de combat !

Le jeu en lui même

Mausritter s’inscrit dans la mouvance OSR, ce qui signifie un jeu avec des règles simples, épurés de toutes frivolités.
Ce qui le rend faible d’accès, mais aussi potentiellement mortel comme le laisse entendre le livre.

Concrètement cela se traduit par une feuille de personnage réduite au minimum.
Ici trois caractéristiques chiffrées entre 2 et 18 à la création :
– Force
– Dextérité
-Volonté

Ces caractéristiques vont servir aux différents jets ou il faudra lancer un dé 20 et faire moins que la valeur dans la caractéristique testée ou moins que l’adversaire en cas d’opposition.

Et une jauge de points de vie afin de prévenir les blessures, une fois celle-ci vide, la souris va perdre des points de force et subir une blessure qui la mettra hors combat, voir pourrait la tuer si ça force tombe à 0 ou qu’elle n’est pas soignée.

L’idée que je trouve génial dans Mausritter c’est la gestion de l’inventaire.

En effet chaque objet va prendre de une à deux cases et vous pouvez conserver jusqu’à 6 cases d’inventaires. Comme vous pouvez le voir sur la fiche ci-dessus.

Mais au fil du jeu, la souris va récupérer des conditions qui vont remplir l’inventaire traduisant un handicape.

De plus, les objets vont se dégrader au rythmes de leurs utilisations et il en ira de même pour la magie représenté par des cartes pierres magiques à mettre dans son inventaire.
D’ailleurs, mention spéciale pour la recharge des sorts, qui passe sous formes de minis défis / actions à entreprendre.

Pour conclure

Mausritter a vraiment été pour moi une très bonne surprise et j’ai vraiment hâte de le faire jouer.

Si vous souhaitez en savoir plus, voire commander le jeu, n’hésitez pas à faire un tour sur le site de l’éditeur :
https://electric-goat.net/

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s